Sélectionner une page

vacances-locativeSalut à toi aventurier de l’immobilier. vacance locative

On se retrouve aujourd’hui pour parler d’un sujet qui fait plutôt peur aux investisseurs : il s’agit de la vacance locative. Ce sont les mois où ton locataire part et où il est plus difficile de relouer ton bien, généralement sur juillet et août.

Nous allons voir ensemble comment pallier à ce problème avec quelques astuces très simples.

 

Si comme moi tu as investi dans du meublé étudiant, tu vas surement avoir un jour un de tes locataire qui dénonce le bail pour le mois de Juin car il n’a pas besoin du logement sur les mois de juillet et août. La première chose à faire est donc de poster une annonce pour trouver un autre locataire. Mais ce n’est pas toujours simple car les étudiants reprennent généralement en Septembre ou retournent dans leur famille.

Donc là, tu commences à te dire que tu vas perdre 2 mois de loyer presque tous les ans. Tu remets en cause tous tes investissements futurs. PAS DE PANIQUE ! Il existe des solutions simples à mettre en place pour éviter, ou fortement diminuer, la vacance locative. Il est même possible de transformer ces deux mois en véritable source de Cashflow pour toi !

 

Le fond de sécurité :

Tu sais sans doute qu’il est fortement recommandé de disposer d’un fond de sécurité correspondant à 1 an de loyers. Si ton loyer est de 300€, tu dois donc disposer de 3 600€ en argent liquide ( livret bancaire par exemple ) pour faire face aux imprévus. Si tu n’as pas ce montant de disponible, je te conseille de commencer dés aujourd’hui à mettre de coté. C’est pour moi i-n-d-i-s-p-e-n-s-a-b-l-e. Si cet argent est placé sur un produit bancaire, tu dois t’assurer qu’il peut être accessible en quelques jours en cas de besoin.

 

Le report d’échéance :

Il permet de reporter certaines mensualités qui seront à régler à la fin du crédit. Tu peux donc mettre en « pause » le remboursement de ton crédit afin de retrouver une meilleure situation financière. Toutefois, le fait de reporter une ou plusieurs échéances augmente le coût final du prêt puisque les intérêts ainsi que l’assurance du prêt sont toujours à payer pendant cette pause.

 

S’arranger avec l’étudiant :

Si le locataire en place te demande à reprendre ton logement pour la rentrée, essaye de voir avec lui pour « couper la poire en deux ». Il garde le logement sur les mois de juillet et août, et ne verse qu’un mois de loyer. Cela te permet d’éviter de chercher un nouveau locataire, faire l’état des lieux, rembourser la caution. Et à l’étudiant d’être sûr d’avoir un logement pour la rentrée. Cette solution fonctionne très bien surtout si ton locataire se sent bien dans le logement que tu proposes. De fait, tu réduis de 50% ta vacance locative.

 

La location saisonnière :

C’est LA solution qui te permet de générer plus de cashflow ! Si ton bien s’y prête ( emplacement, surface… ) tu peux le proposer à la location saisonnière sur les 2 mois d’été. Tu pourras ainsi remplir ton logement toute l’année tout en générant un maximum de Cashflow. Pense tout de même à vérifier dans le règlement de copropriété si la location saisonnière n’est pas interdite. Si tu n’es pas disponible sur les mois d’été pour faire les check-in / check-out de la location, tu peux parfaitement déléguer cette tâche à des agences spécialisées ( Welkeys, Louloue … )

 

J’espère que ces quelques astuces pour diminuer ta vacance locative te seront utiles. On se retrouve très bientôt pour de nouveaux articles et de nouvelles vidéos.
Ci-dessous, tu peux télécharger gratuitement mon guide pour  » trouver LA bonne affaire  » . Tu recevras en cadeau la calculatrice pour optimiser ta fiscalité 🙂
Simon.